Compte Rendu
Henvic

accueil
précédente

Le bonheur et la déception

Deux hommes étaient particulièrement heureux, à l’issue de la première manche de la Ronde Finistérienne 2017. Le vainqueur, Maxime Cam, volant de victoire en victoire depuis son retour chez les « purs », fêtait dignement son 25ème anniversaire. Qu’il partage son succès avec son second, Fabien Schmidt ne pouvait qu’enrichir son contentement. Quant à Daniel Quéguiner, l’organisateur du Circuit des Deux Ponts, qui avait fait de Maxime son favori de cœur et de raison,  il rayonnait. Et le scénario de la course ne pouvait que lui plaire, il n’y eut point de temps mort, jamais le rythme ne baissa. Le public savourait.
Tout était donc parfait à Henvic et pourtant nous éprouvions une certaine déception. Etions-nous trop exigeants en guettant dans le peloton l’avènement de garçons dans la lignée de David Gaudu, voire de Warren Barguil qui éclaboussait de sa classe, en ce même jour, les flancs cauchemardesques du Mont du Chat ? A Henvic, nous n’avons pas découvert ces successeurs attendus des coureurs précités. Dans le  final, Nicolas David et Alan Riou se révélèrent impuissants quand Maxime Cam et Fabien Schmidt se détachèrent. Pour Nicolas David, qui n’est plus un espoir, sa régularité peut lui permettre de renouveler sa victoire finale à Plounéour-Trez-Brignogan. Mais ce n’est plus un espoir comme l’est Alan Riou. Thibault Guernalec et Julian Lino, eux, appartiennent à la même catégorie qu’Alan Riou. Ils faisaient partie du groupe des neuf d’où est sorti le quatuor et baissèrent vite pavillon devant le train infernal imposé par les deux anciens professionnels.
Mais la défaite de nos trois espoirs ne s’inscrit peut-être que dans la vérité d’un jour. Pour se créer un avenir, il faudra battre des Maxime Cam, des Fabien Schmidt qui sont, il est vrai, de fameux gaillards. D’ailleurs pour conclure ce billet d’une façon positive, c’est une réjouissance pour Daniel Quéguiner d’ajouter ces deux noms à un palmarès déjà riche. A leurs jeunes rivaux de considérer qu’ils ont perdu une bataille, mais que le combat continue !

DK