Compte Rendu
Pencran

accueil
précédente

Sous le crachin de Pencran, David Chopin retrouve la lumière

A Henvic, la formation Côtes-d’Armor-Marie Morin avait écrasé la course. Maxime Cam en avait profité pour partager la victoire avec Fabien Schmidt qui finissait deuxième. Mais hier, Fabien Schmidt s’octroyait le Tour d’Auvergne, et lui et ses équipiers ont bien manqué au vainqueur de la première manche. Ce fut  pourtant un après-midi intéressant, sous le crachin qui renforçait (à nos yeux) le charme d’une commune rurale atypique. Cette pluie insistante a découragé rapidement les moins aguerris ou les moins courageux des engagés. Par bonheur, ils étaient près de 80 coureurs au départ, et les meilleurs ne s’arrêtent pas à des conditions climatiques supportables pour nos coureurs « élites ». Le parcours n’a pas la rigueur de celui emprunté jadis, ce qui permet de maintenir le suspense tout au long de l’épreuve.
Ludovic Poilvet, l’ancien professionnel, en refusant de porter le maillot « or » de la Ronde, signait son manque d’ambition. Etait-ce l’impossibilité de revêtir son habituel maillot de Champion de Bretagne des Agriculteurs, dimanche à Saint Jacques, qui le rendait morose (au-delà des « pass-cyclisme, les licenciés sont exclus) ? Toujours est-il qu’il avait choisi d’enfiler le maillot à pois. Il confirma son choix en passant régulièrement en tête au sommet de la côte, qui n’est guère terrifiante et servait au classement des grimpeurs.
Erwan Brenterch, Maxime Cam et Maxime Rio entrèrent vite en action. Mais sur ce circuit roulant, les attaques longtemps échouèrent. Pourtant, le trio précité ne se lassait pas de tenter la sortie, imité pas Julian Lino, Pierre Le Breton, Mathieu Halléguen, ou même un Lionel Le Han, fringuant comme aux plus beaux jours. Rien n’y faisait. Si le peloton se réduisait, la course demeurait incertaine.
Le travail de sape donna ses fruits dans le dernier tiers de la course. Cinq hommes se détachèrent : David Chopin (Team Bricquebec), Maxime Renault (Sojasun Espoir), Pierre le Breton (Aubervilliers 93), Julian Lino (VC Pays de Loudéac) et Kilian Perrier (Dynamic Club Quédillac). Erwan Brenterch, très offensif tout au long de l’après-midi et Maxime Cam, piégés un instant, recollèrent au groupe des échappés. Cet ultime rush les priva peut-être de forces pour réagir au forcing royal de David Chopin qui les relégua à plusieurs longueurs dans le final. David Chopin en profita pour s’emparer du maillot « or » que lui avait abandonné Ludovic Poilvet, sans l’avoir réellement défendu.
DK