historique
règlement
les épreuves
classements épreuve
classements généraux
album photos
les partenaires
championnat agriculture

Les nouvelles

challenge cadets


Après l’assemblée générale de La Ronde Finistérienne 2017 à Tréflez :
Les satisfactions de Jean André et  sa confiance en l’avenir

A l’issue de la saison 2016, les organisateurs et les amis de la Ronde pouvaient être inquiets. Le nombre d’épreuves était réduit à six, un retour au passé qui n’incitait pas à l’optimisme. Mais ce recul n’avait pas affecté Jean André, le co-président, résolu à reprendre une trajectoire ascensionnelle. Il s’explique :
« La Ronde ronronnait. Il fallait sortir de la routine. Ce que nous avons fait. Et la participation des coureurs a connu une progression importante, ce qui nous place en position favorable vis-à-vis des communes organisatrices et des clubs. Déjà nous sommes assurés de la reconduction des six épreuves « seniors-juniors ». Mieux, nous pouvons espérer que parmi les trois communes qui se  sont intéressées à notre projet, nous estimons que deux d’entre d’elles devraient nous rejoindre. Une Ronde Finistérienne étalée sur huit sites constituerait une première satisfaction. Quant au « Challenge Harmonie Mutuelle », je ne peux que me réjouir d’accueillir la nouvelle course de cadets de Tréflez, une suite après la superbe épreuve que leurs aînés ont disputée l’été dernier. Le challenge comportera six étapes, une mesure idéale et qui ne doit pas être dépassée
.

Deux épreuves par week-end ?
« Organisateurs et coureurs nous ont manifesté leur contentement. Nos récompenses en prix et en primes ont été reçues favorablement par les participants. Il est dommage que seul le VC Lorient a présenté jusqu’au final cinq coureurs à toutes les épreuves, et a donc bénéficié des gratifications correspondantes. C’est d’autant regrettable que plusieurs clubs ont échoué de peu. L’accent doit être accentué sur cette reconnaissance de la fidélité. Nous devons travailler sans relâche à présenter un plateau le plus étoffé et le meilleur possible. Dans cette perspective, la venue des clubs d’Avranches, de Saint Herblain, de Valette, nous a comblés. Réunir en un week-end Coatélan et Plounéour-Trez fut une réussite. Cette piste doit être poursuivie en 2018. Les coureurs venus de loin, bénéficiant de l’hébergement, ont la possibilité de s’offrir des gains intéressants.

Du dernier dimanche de juin au 15 août
« Nous ne sommes pas toujours maîtres du calendrier. La concurrence du Kreiz-Breizh, d’Agglo-Tour et des Estivales nous oblige à faire preuve de vigilance, d’être à l’affut des dates disponibles, compte-tenu que nous ne sommes pas prioritaires. Ce qui nous amène à élargir notre programme. Il est donc souhaitable que la première épreuve se déroule le dernier dimanche de juin, la finale restant fixée au 15 août, à Plounéour-Trez. Il nous manquera au cours de ce prochain été une course dans le Finistère-Sud, comme par le passé. Dans nos projets, nous devons travailler à nous étendre sur l’ensemble du département.  
« Certes la tâche est multiple. Rajeunir le bureau sans renoncer aux anciens est une nécessité. Envisager notre succession (la mienne et celle de Marie-Françoise Marhic en est une autre). Je ne quitterai pas le bateau, mais je souhaite qu’un ancien coureur, encore jeune et pétri de dynamisme s’installe à la barre. »
L’assemblée générale de Tréflez fut une démonstration de la Solidité de la Ronde. La maîtrise des finances par Jean-Paul Favé, le trésorier, n’étant pas étrangère à un état des lieux apaisant, qui permet de croire en l’avenir. Nous ne pouvons donc que souscrire à l’optimisme de Jean André.

Daniel Kerh

la mascotte
le bureau