Plounéour Brignogan Plages

accueil
précédente

A Plounéour-Trez : Piotr Zielinski veut sa revanche
Sous le soleil que la finale de la Ronde s’annonce éclatante !

Jean-Paul Favé est un homme attaché aux valeurs traditionnelles. C’est dire son chagrin quand d’aucuns ont voulu modifier le nom de sa commune. Oublions ce piétinement du passé. C’est pour lui, et pour tous les familiers de la Ronde, à Plounéour-Trez que se dérouleront les ultimes festivités de l’édition 2017. Elles s’annoncent grandioses. En effet, parmi les 70 premiers bulletins d’engagement, nous retrouvons l’ensemble des protagonistes de Coatélan-Plougonven. Face à Maxime Cam, Fabien Schmidt et consorts, Piotr Zielinski, trois fois vainqueur à Plounéour-Trez, est décidé à semer la révolte : « J’aime ce circuit, très technique, avec ses côtes cassantes, ses virages traîtres. Si le vent souffle de la mer, j’applaudirai à deux mains ». Il n’en dit pas plus, hausse les épaules quand on parle d’une forme  en progression, que les observateurs ont notée à Saint-Jacques, puis à Coatélan. Pour nous, il n’y a aucun doute, appuyé par une équipe lorientaise solide et entreprenante, avec des coureurs de la qualité de Vincent Bienfait, ou batailleurs comme Mathieu Halléguen, Piotr Zielinski ne manque pas d’arguments, même si la tâche apparaît redoutable.
La dernière chance de laisser une image brillante
Les « Côtes d’Armor-Marie Morin », face à ce combat promis, restent sereins. Pour eux, il n’y a qu’une alternative : Ou Maxime Cam laisse une formidable empreinte sur la Ronde 2017, en obtenant une troisième victoire, ou Fabien Schmidt, qui aurait manqué d’inspiration en tardant à intervenir à Henvic, et plus encore à Coatélan, s’offre enfin une victoire que justifieraient ses prestations lors des épreuves précédentes. Il lui faudra simplement plus de réflexes afin de ne pas être de nouveau surpris.    
Le cas « Ludovic Poilvet » interroge. Inscrira-t-il son nom au palmarès de la Ronde sans avoir remporté une seule victoire ? Il pourra arguer de la faiblesse de son équipe d’Hennebont Cyclisme. La seule aide de Vincent Ragot est peut-être insuffisante. Pourtant nous attendons de lui un sursaut d’orgueil. Ce sera aussi la dernière occasion, pour Julian Lino et Maël Boivin, les sociétaires du VC Loudéac, de laisser une image toujours plus brillante quand il s’agit du feu d’artifice final. Quant à Nicolas David, plusieurs fois 2ème par le passé, est-il définitivement le « Poulidor » de la Ronde ?
Tout est en place. Le méticuleux Jean-Paul Favé ne permettra pas qu’il manque un bouton au costume de son « Circuit de Plounéour-Trez », car il s’agit bien d’un personnage réel dont il défend l’identité avec ferveur. C’est vrai que lui et Alain Podeur en sont les pères. Mais chut ! Les trois coups vont être frappés. Que le rideau se lève !
DK
Mardi 15 août. Départ 15 heures 30. Contrôle technique du VS Drennec. 36 tours de 2, 8k = 100, 8. Animateurs : Dédé Kerriou et Daniel Quéguiner.

Suspense dans la finale du Challenge Harmonie Mutuelle
49 cadets seront au départ de la finale du Challenge Harmonie Mutuelle. La lutte s’annonce serrée entre le leader, Lucas Segui et Thibault d’Hervez, séparés par un petit point. Nous attendons de nouveau une belle prestation de Benjamin Martinez, dont l’effort solitaire à Coatélan, même s’il ne fut pas couronné de succès, mérite d’être encouragé. Quant à Maël Briand, juste devancé par Mathis Le Berre à Plougonven, il peut avancer d’une place sur le difficultueux parcours De Plounéour-Trez.
Départ à 13 heures 45. 20 tours de 2, 8 = 56 km